Dispositif d’accompagnement au retour volontaire : Le 1er contrat de réinsertion sociale signé à la Représentation de l’OFII

JPEGBénéficiaire du tout nouveau dispositif d’accompagnement au retour volontaire mis en œuvre par l’OFII, Mme Marie Dibor DIOUF revenue de France pour s’installer au Sénégal a signé lundi 27 juin 2016 à la Représentation le tout premier contrat d’accompagnement à la réinsertion sociale.

Les aides matérielles et financières dont elle va pouvoir bénéficier se déclinent en un accompagnement social pour elle et son enfant de 2 ans sur une durée de 6 mois et la prise en charge des premiers frais d’installation. Accompagnée par CIF Afrique opérateur technique sélectionné par appel d’offre pour assurer le suivi de la bénéficiaire, il s’agira selon les besoins de soutenir Marie Dibor DIOUF notamment par une aide au logement (achat de mobilier de première nécessité, d’électro-ménager, prise en charge d’une partie du loyer), la prise en charge de frais de santé (consultation médicale, achat de médicaments) ainsi que des frais liés à la scolarisation de son enfant (frais d’inscription, achat de fournitures scolaires). L’aide est versée par l’OFII à l’opérateur qui procèdera selon les besoins au règlement des dépenses dans le cadre du contrat tripartite signé entre la bénéficiaire, le prestataire et l’OFII.

Dans le cadre de sa réinstallation au Sénégal, Marie Dibor DIOUF bénéficiera également d’un accompagnement à la création d’un projet. À ce titre, la promotrice qui a choisi de mettre en place un commerce de tissus sera conseillée par CIF Afrique en charge d’effectuer l’étude de faisabilité de son projet, d’en assurer le suivi régulier, ainsi que l’avancement pendant la première année d’activité. Le montant de la subvention qui sera allouée à la promotrice sera arrêté lors d’un prochain comité de financement au cours duquel Marie Dibor DIOUF devra défendre son projet.

Ce dossier d’accompagnement au retour et à la réinsertion s’inscrit en droite ligne des ententes prises dans le cadre de l’accord franco-sénégalais de gestion concertée des flux migratoires signés le 23 septembre 2006, particulièrement dans le cadre de son dispositif d’aide au retour volontaire.

Si l’on peut rappeler que l’OFII assure depuis 1998 la mise en œuvre d’un important dispositif de réinsertion et que sur la seule période 2006 - 2015, l’OFII a financé 397 projets à hauteur de 2.605.717 euros, il faut souligner que depuis le 1er mai 2015, date de l’entrée en vigueur du nouveau dispositif réinsertion, les nouvelles aides s’articulent autour d’un dispositif axé sur trois niveaux d’accompagnement - réinsertion sociale, réinsertion par l’emploi, réinsertion par la création d’entreprise - permettant de prendre en compte la diversité des situations et des attentes des sénégalais désirant volontairement revenir s’installer dans leur pays d’origine.

Mis à part l’accompagnement au retour de Marie Dibor DIOUF, c’est une quarantaine de candidats au retour au Sénégal que l’OFII vient de rendre éligible à son nouveau dispositif.

Dernière modification : 30/06/2016

Haut de page