Gambie - Manifestations (14-16 avril 2016)

La France condamne la répression violente menée contre des manifestants les 14 et 16 avril 2016, notamment à Serrekunda, ainsi que les arrestations arbitraires de membres du parti d’opposition UDP (United Democratic party).

Nous sommes préoccupés par les rapports faisant état de plusieurs morts, y compris en détention, et suivons l’évolution de la situation avec attention.

La France rappelle que le droit de manifester est un droit fondamental.

Dernière modification : 20/04/2016

Haut de page