L’Ambassadeur Bigot poursuit sa découverte du Sénégal : Etape Siné Saloum

Après la Casamance, l’Ambassadeur Bigot est parti effectuer une courte visite dans le Siné Saloum les 18 et 19 juillet. Ce qu’il retiendra de cette visite ? "Des paysages somptueux d’une grande douceur et d’une belle harmonie (…) Entre champs bolongs, champs d’arachide et zones arides (…). Une autre facette du Sénégal…"

A Joal, l’entreprise aquacole CRAMS, lauréate du prix « La France s’engage au Sud » est un projet piscicole très créatif. Ce projet s’inspire des nouvelles filières d’huîtres de pleine mer développées sur les côtes françaises. Toutefois, les dispositifs français impliquent un matériel d’intervention inaccessible au Sénégal. L’idée a donc consisté à imaginer une filière qui, avec une simple pirogue et un treuil à manivelle, permet à une personne seule de manipuler les sacs d’huitres.

Poursuivant sa visite du Saloum par Joal-Fadiouth, qui bénéficie d’un projet de coopération décentralisée avec Maresnes-Oléron, l’ambassadeur a visité avec émotion la maison de Léopold Sédar Senghor en compagnie du maire de la localité, Monsieur Boucar DIOUF ainsi que la belle île aux coquillages et son cimetière.

A Kaydara, la ferme agro-écologique lui a ouvert ses portes. Depuis 10 ans, à travers ce projet, l’association Jardins d’Afrique recrée une forme d’oasis en utilisant des cocotiers pour lutter contre l’érosion côtière. Elle forme également de nombreux jeunes à de nouvelles techniques agricoles et lutte ainsi contre la désertification des sols et l’exode rural.

Dans la continuité de sa visite du Campus IRD/ISRA de Bel Air, mercredi 13 juillet, l’Ambassadeur s’est ensuite rendu au centre IRD de Niakhar afin de prendre connaissance des activités menées par l’Institut, rencontrer les chercheurs, en savoir plus sur leurs projets, leurs retombées, ainsi que sur la nature des partenariats établis entre les institutions sénégalaises et françaises. L’ambassadeur a félicité les équipes de l’IRD pour leurs travaux « impressionnants » et encouragé la consolidation du projet d’observatoires « multi-sites » pour la visibilité des structures, la recherche de financement et la réponse aux appels à projets. Il a également rencontré Mr Ahmet SARR, Sous-Préfet de l’arrondissement de Niakhar.

Le lendemain, après une visite de Kaolack, la capitale du Saloum, Christophe Bigot a visité les Salins du Saloum, filiale de l’entreprise française « Salins », qui produisent environ 300 000 t de sel par an. Un site imposant et très bien organisé.

Cette tournée s’est terminée par une visite en pirogue de l’Aire marine protégée du Bolong de Bamboung qui combine protection de cet environnement magique et intérêt des communautés villageoises.

Dernière modification : 20/07/2016

Haut de page