Les Instituts de recherche

L’Institut de Recherche pour le Développement

JPEG

L’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un organisme français de recherche, original et unique dans le paysage européen de la recherche pour le développement.

Privilégiant l’interdisciplinarité, l’IRD centre ses recherches sur les relations entre l’homme et son environnement en Afrique, Méditerranée, Amérique latine, Asie et dans l’Outre-Mer tropical français. Ses activités de recherche, de formation et d’innovation ont pour objectif de contribuer au développement social, économique et culturel des pays du Sud.

L’IRD au Sénégal, Cap-Vert, Gambie, Guinée-Bissau et Mauritanie développe des activités de recherche, de formation et d’innovation en partenariat avec les institutions de ces pays depuis plus de cinquante ans. La logique du partenariat est au cœur même de l’identité de l’IRD. Il s’agit de faire « œuvre utile » en s’intéressant aux grands enjeux de développement du 21ème siècle, qu’ils soient environnementaux, sanitaires ou sociaux.

JPEG

Les thématiques de recherche sont définies conjointement par des chercheurs en fonction des priorités identifiées au sein du pays et des axes scientifiques de l’institut. Cette co-construction se traduit par la codirection de projets de recherche et de laboratoires.
Les trois principaux domaines de recherche sont :
L’environnement et les ressources (biologie des sols et biodiversité, ressources halieutiques, physique de l’océan, géographie),
la santé (maladies infectieuses et tropicales),
les transformations sociales (éducation, pauvreté, démographie, sociologie, gouvernance, économie locale).

La représentation de l’IRD au Sénégal est le plus importante représentation de l’iRD dans le monde. Elle est implantée sur le campus UCAD-IRD de Hann, dans le quartier des Maristes. Elle assure la pérennité des liens institutionnels, le suivi des partenariats, l’accueil des chercheurs, la mise en place d’orientations stratégiques ainsi que la promotion des actions de l’Institut au Sénégal.

Son Représentant est Laurent Vidal, directeur de recherche à l’IRD, docteur en anthropologie, diplômé de l’Institut national des langues et civilisations orientales : il travaille depuis plus de vingt ans sur les problèmes posés aux sociétés par les questions de santé dans les pays en développement, Niger, Côte d’Ivoire, Sénégal et Cameroun notamment.

Il est secondé par une administratrice, Cécile Giorgi-Mesquida ainsi que par deux représentants par intérim Laurent Cournac et Alice Desclaux et une attachée de direction, Véronique Giraudet-Fall.

En dehors de Dakar, ces recherches sont menées sur les Centres de Mbour et de Niakhar. Outre les activités de recherche, les agents de l’IRD au Sénégal dispensent plus de 400 heures de cours à l’université (masters et doctorats) et participent à l’animation d’un incubateur d’entreprises « Innodev » situé à l’UCAD, en collaboration avec le SCAC de l’ambassade.

En 2014 : L’IRD au Sénégal, Cap-Vert, Gambie, Guinée Bissau et Mauritanie, ce sont :

• 5 pays
• 6 sites
• 15 unités de recherche
• 119 agents dont 39 expatriés et 80 employés locaux permanents
• 4 Laboratoires Mixtes Internationaux (IESOL, ECLAIRS, PATEO, LAPSE)
• 1 Jeunes Equipes Associées à l’IRD
• 4 Programmes Pilotes Régionaux (CUTE, SREC, POLMAF, SEAO)
• 54 conventions de partenariat en vigueur
• 42 doctorants encadrés
• 17% des publications du Sénégal sont réalisées avec des chercheurs de l’IRD
• 1 incubateur d’entreprises innovantes

Adresse : B.P. 1386 - CP 18524 Dakar
Tél. : 33 849 83 31
senegal@ird.fr
www.senegal.ird.fr

Pour mieux connaître l’IRD et ses missions, vous pouvez vous rendre sur le site de l’IRD institutionnel : www.senegal.ird.fr

Le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement

JPEG JPEG

LE CENTRE DE COOPÉRATION INTERNATIONALE EN RECHERCHE AGRONOMIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT (CIRAD)

Le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) est un établissement public français à caractère industriel et commercial, placé sous la double tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère des Affaires étrangères. Il a pour mission de contribuer au développement des agricultures du Sud, à la lutte contre la pauvreté et les inégalités, par la recherche, la formation, l’enseignement supérieur et le renforcement des communautés scientifiques du Sud.

La représentation du CIRAD pour l’Afrique de l’Ouest côtière, basée à Dakar, couvre huit pays : Cap-Vert, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mauritanie, Sierra Leone et Sénégal ; ce dernier représentant plus des deux-tiers de l’engagement du CIRAD, avec une vingtaine d’agents expatriés et locaux, autant de doctorants, et 25 à 30 projets scientifiques. Ces projets sont pour la plupart de dimension régionale à internationale, et concentrent l’effort sur des dispositifs partenariaux, tels que le Pôle Pastoralisme Zones Sèches (PPZS).

Les projets et dispositifs de recherche sont conçus et développés avec les institutions nationales de la recherche, du développement agricole et de l’enseignement supérieur (universités), mais aussi avec des organisations paysannes et le secteur privé. L’objectif premier de la plupart de ces projets est de satisfaire la sécurité et la qualité alimentaire des populations, à travers l’intensification et la diversification des systèmes de production agricole, ainsi qu’un développement agricole durable, respectueux des ressources environnementales. Cette disposition est nécessaire, compte-tenu des rapides transformations socio-économiques, territoriales et climatiques qui affectent la sous-région.

Adresse : 37, avenue Jean XXIII – B.P. 6189 - Dakar-Etoile
Tél. : 33 822 44 84 - Fax : 33 821 18 79
dregcirad@orange.sn
http://afrique-ouest-cotiere.cirad.fr/ et www.agreenium.org

Dernière modification : 04/12/2015

Haut de page