Lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée : Remise de certificats de spécialisation à des magistrats et greffiers

JPEG
JPEG

Par une cruelle coïncidence, cette cérémonie est intervenue au lendemain de l’attentat de Nice qui a de nouveau endeuillé la France. Le Ministre de la Justice a d’ailleurs tenu à faire respecter une minute de silence en mémoire des victimes, témoignage touchant de la solidarité du peuple sénégalais.

JPEG

Après un discours de bienvenue de Mamadou DIAKHATE, directeur du Centre de Formation judiciaire, l’Ambassadeur et le Ministre ont dans leurs discours respectifs salué la qualité de la coopération franco-sénégalaise en matière de justice et insisté sur la nécessité qu’elle se poursuive, notamment en matière de lutte contre le terrorisme.

En présence du secrétaire général du Ministère de la Justice, du directeur et du directeur adjoint du Centre de formation Judiciaire, d’une représentante de l’Ecole Nationale de la Magistrature française, ils ont également souligné l’importance de la formation et du partenariat entre le Centre de Formation Judiciaire sénégalais et l’Ecole Nationale de la Magistrature française.

Ils ont ensuite tous deux procédé à la remise d’une trentaine de certificats de spécialisation à des magistrats (juges et procureurs) et des greffiers, ayant suivi 8 sessions de formation sur les divers domaines de la criminalité organisée : traite des êtres humains, contrefaçon, corruption, trafic de stupéfiants, etc animées par des experts sénégalais et français.

JPEG
JPEG

Cette cérémonie est intervenue au dernier jour de la session de formation consacrée aux avoirs criminels c’est-à-dire les biens (voitures, produits financiers, immeubles..) ou sommes d’argent obtenus frauduleusement par les auteurs d’infractions. Elle a notamment été animée par Charles DUCHAINE, directeur général de l’Agence française de Gestion et recouvrement des biens saisis et confisqués (AGRASC), qui a pu présenter à la fois le fonctionnement de sa structure et l’évolution de la législation et de la pratique judiciaire française et par Stéphane THIBAULT, magistrat de liaison régional, spécialisé dans l’entraide judiciaire internationale.

A l’issue de la cérémonie, le Ministre et l’Ambassadeur ont répondu aux questions des journalistes.
JPEG

Cette formation s’inscrivait dans le cadre d’un programme de coopération franco-sénégalais en matière de justice, intitulé MOJUSEN comme Modernisation de la Justice Sénégalaise.

Outre la formation du personnel de la justice, ce programme débuté en 2013 et devant s’achever fin 2016 vient plus particulièrement soutenir les priorités sénégalaises suivantes :

- l´accès à la justice des citoyens les plus vulnérables,

- la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme,

- la modernisation du secteur pénitentiaire.

JPEG

Dernière modification : 19/07/2016

Haut de page