La France au Sénégal Ambassade de France à Dakar
fontsizeup fontsizedown

 français  

Accueil » Actualités

Pénurie d’eau à Dakar - dernières informations au 01/10 à 18h00

L’Ambassade met en place un numéro dédié : 33 839 5122.

4 opérateurs répondent à vos questions de 7h à 23h

Mardi 1er Octobre à 18h00 :

1- Remise en route de la station de pompage de Keur Momar Sarr

Trois des quatre pompes de la station de Keur Momar Sarr ont été remises en route dans la nuit du lundi au mardi. Un retour progressif de l’eau dans le réseau de distribution de Dakar est attendu à compter de la nuit du 1er au 2 octobre .

Une solution plus pérenne du dysfonctionnement intervenu ces deniers jours nécessitera l’installation d’un nouveau matériel, qui devrait être réalisée à la mi-octobre. Des informations relatives à cette intervention vous seront communiquées ultérieurement.

2 – Consommation d’eau.

Il convient de veiller scrupuleusement à la qualité de l’eau que vous consommez ainsi qu’aux eaux de lavage des aliments crus, glaces et glaçons. Il est préconisé de :

consommer de l’eau minérale en bouteille capsulée ; de l’eau bouillie (au moins 15 mn) ; de l’eau filtrée ; de l’eau traitée (au choix, selon les besoins : Aquatabs (1 comprimé/litre, attendre 30 mn avant de consommer l’eau) ; Hydroclonazone (1 cp/l, attendre 60 mn avant de consommer l’eau) ; Micropur forte (1 cp/l, attendre 30 mn avant de consommer l’eau ; eau de javel à 12° Chl (3 gouttes/litre, attendre 60 mn avant de consommer l’eau). ne pas consommer d’eau que vous pourriez acquérir en dehors des circuits habituels. limiter l’eau douteuse aux applications ménagères se laver les mains avec des solutions hydroalcooliques si vous manquez d’eau. Ce produit est disponible dans les circuits commerciaux habituels (grande surface et pharmacie). Les principaux risques sanitaires à court terme liés à l’eau sont généralement d’ordre infectieux. Ils proviennent de la présence de micro-organismes. Les effets sont généralement bénins (troubles digestifs, mycoses) mais peuvent s’avérer plus importants (hépatites, leptospirose, typhoïde, choléra, légionellose…). En cas de doute, consulter immédiatement votre médecin.

3- Situation dans les hôpitaux.

Les établissements hospitaliers et les cliniques fonctionnent normalement. Nous vous invitons à consulter notre site internet concernant les précautions sanitaires (site Internet : http://www.ambafrance-sn.org/Penurie-d-eau-a-Dakar,1625).

Lundi 30 septembre à 18h00 :

Questions / réponses

1- Que s’est-il passé le 26 septembre dernier ?

Un accident dû à la pression de l’eau et de l’air est survenu jeudi soir vers 21h lors de la tentative de remise en service de la conduite d’eau de l’usine de Keur Momar Sarr qui alimente Dakar. On dénombre cinq blessés.

2- Quand le retour à la normale est-il prévu ?

Après plusieurs tentatives de réparation, la société "Sénégalaise Des Eaux" (SDE) est en train d’installer une pièce de rechange fabriquée sur place. La mise en eaux, si tout va bien, pourrait intervenir d’ici mercredi 2 octobre. Cette réparation sera temporaire en attente de la pose d’une nouvelle conduite.

3- Que fait la France pour aider à régler le problème ?

La France fait preuve de solidarité dans un moment difficile pour de nombreux Dakarois.

Elle met à la disposition des autorités sénégalaises une expertise et des moyens de distribution d’eau avec des citernes prêtées par les EFS. Quatre points de distribution ont ainsi été mis en place dans le quartier Ouakam. Ils sont ouverts jusqu’à 20h :

- école franco-arabe de Mermoz pyrotechnie « Manar al Houda », à proximité de l’ancienne piste
- hôpital militaire de Ouakam
- mairie de Ouakam
- centre médical de Ouakam (près de la mairie)

La France accompagne les autorités pour établir le diagnostic et apporte une aide financière pour la réparation de la canalisation qui est endommagée.

4- L’Ambassade a-t-elle prévu de distribuer de l’eau aux ressortissants français ?

L’Ambassade n’assure pas un service de distribution d’eau à partir de ses locaux.

La distribution d’eau se fait par le biais de points de distribution présents dans différents quartiers de la capitale (cf point précédent).

Des camions citernes itinérants circulent également en ville mais leurs trajets ne sont pas connus.

5- Est-il vrai que les réserves d’eau minérale (bouteilles) pourraient venir à manquer ? Recommandez-vous de faire des réserves ?

Les quartiers directement impactés par la pénurie d’eau connaissent des tensions liées à une demande accrue de bouteilles d’eau minérale.

Les producteurs et distributeurs d’eau sont pleinement mobilisés : la société Kirène, à titre d’exemple, distribue gratuitement 100 à 150.000 litres d’eau chaque jour à l’aide de camions citernes qui tournent dans différents quartiers de Dakar. Des bouteilles d’eau de 1,5 L ou de 10 L sont produites en plus grand nombre pour répondre à la demande.

6- En termes de sécurité, y a-t-il des quartiers à éviter ?

Pour le moment, la situation sécuritaire reste stable. Les incidents qui ont été rapportés restent isolés et sporadiques.

7- Qu’en est-il de la situation sanitaire ? Les hôpitaux sont-ils toujours opérationnels ?

Les établissements hospitaliers et les cliniques fonctionnent normalement. Nous vous invitons à consulter notre site internet concernant les précautions sanitaires (site Internet : http://www.ambafrance-sn.org/Penurie-d-eau-a-Dakar,1625).

8- Quelle est la situation dans les autres villes du Sénégal ?

Selon les dernières informations dont nous disposons, les villes de Saint-Louis, Thiès ainsi que la petite côte (Somone, etc…) ne sont pas affectées par la pénurie d’eau qui sévit à Dakar. La ville de Saly a été soumise à des coupures le 27 septembre pour la première fois.

9- Allez-vous procéder à une évacuation sanitaire ?

Il n’est pas prévu d’évacuation sanitaire.

10- Que pensez-vous de la situation ?

Des travaux sont actuellement en cours pour réparer une conduite d’eau, qui pourraient aboutir à un retour de la distribution cette semaine. Cette intervention revêt toutefois un caractère temporaire et fragile. Le règlement durable de ce dysfonctionnement nécessitera l’installation d’un nouveau matériel, qui devrait être réalisée à la mi-octobre.

_


publié le 1er octobre 2013

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS