Tournée de l’Ambassadeur Christophe Bigot à l’intérieur du pays.

Le mardi 4 octobre, l’Ambassadeur Bigot, s’est tout d’abord arrêté à Thiès où il a visité l’École d’Application de l’Infanterie à vocation régionale qui est soutenue par la France au profit de stagiaires africains. Il a pu assister à un exercice tactique au centre de simulation de l’école.
JPEG
L’école de l’Air lui a ensuite ouvert ses portes. Cette école de formation de pilotes et mécaniciens de l’Armée de l’Air reçoit également un soutien en ingénierie et en encadrement de la part de la France.
JPEG
L’Ambassadeur a clôturé sa visite des grands établissements basés à Thiès par l’École Polytechnique où il a été accueilli par le directeur, El Hadji Bamba Diaw. Christophe Bigot a saisi ce moment de rencontre avec le directeur pour rappeler les liens forts qui unissent la ville de Thiès et la France. En effet, cette ville dont le premier maire fut le célèbre poète Léopold Sédar Senghor est jumelée avec la ville de Caen en France depuis 1957 à l’initiative de ce dernier.
JPEG
Outre ces visites rendues dans les grandes écoles de Thiès, l’Ambassadeur a rencontré Ibrahima Diobaye, un ancien émigré en France qui est revenu au Sénégal pour lancer une entreprise de fabrication de craies (SENCRAIE). Ce dernier a bénéficié d’une aide à la fois technique et financière de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) à travers son dispositif d’aide au retour et à la réinsertion afin de consolider son projet. Lors de sa visite dans les locaux de SENCRAIE, l’Ambassadeur a assisté à l’ensemble du processus de fabrication de craies et a tenu à féliciter le promoteur qui participe au développement du Sénégal. http://www.ambafrance-sn.org/VISITE...
JPEG
Sur la route de Saint Louis, l’Ambassadeur s’est arrêté à Diogo pour visiter les installations minières « Grande Côte Opération » (GCO) de zircon et d’ilménite.

Arrivée à Saint Louis, Christophe Bigot, a participé à la cérémonie officielle d’ouverture de la journée de volontariat français. À cette occasion, France Volontaires a réuni les volontaires français, sénégalais, les structures d’accueil et représentants institutionnels à l’Institut Français de Saint-Louis afin de célébrer et promouvoir ensemble le volontariat français et l’engagement citoyen à l’international autour des valeurs de la jeunesse, de la solidarité et du partage.
JPEG
L’Ambassadeur a clôturé cette tournée par la visite du barrage de Diama, situé à environ 26 km de la ville de Saint-Louis. Ce barrage anti-sel a été mis en service en 1986 afin d’éviter la remontée de la langue salée dans le fleuve et de contribuer au développement économique et social du bassin du fleuve Sénégal en faveur notamment de l’agriculture irriguée et de l’alimentation en eau potable
JPEG

Dernière modification : 10/10/2016

Haut de page