Visite au Sénégal du Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Marc Ayrault

Le Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Marc Ayrault, a effectué une visite au Sénégal du 09 au 11 novembre.

Habitué du Sénégal, ayant été maire de St Herblain et de Nantes durant de nombreuses années et étant à l’origine de deux jumelage entre ces communes et la communauté rurale de Ndiaginiao et la ville de Rufisque, c’est avec une émotion certaine que Jean-Marc Ayrault est venu à la rencontre des autorités et populations sénégalaises.

Après un entretien dense avec son homologue sénégalais, Mankeur Ndiaye, le ministre français, à l’invitation du président Macky Sall, a pu assister, au camp Dial Diop, à la magnifique cérémonie en l’honneur des forces armées sénégalaises. Un vibrant hommage a été rendu aux soldats sénégalais engagés dans les opérations de maintien de la paix et notamment au Mali au sein de la MINUSMA. « Le Sénégal est aujourd’hui le 7ème contributeur mondial aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, les casques bleus. La qualité de ses troupes est reconnue  » a affirmé le ministre français.

JPEG - 1.2 Mo
Cérémonie d’hommage aux forces armées sénégalaises
Cérémonie d’hommage aux forces armées sénégalaises

Après un long entretien avec le Président Sall, dont les thèmes ont été notamment les différents projets de coopération franco-sénégalaise mais aussi les questions sous régionales, régionales et internationales, Jean-Marc Ayrault a été décoré de l’Ordre du Lion, symbole pour le ministre des Affaires étrangères, « d’une forte relation et surtout d’une riche amitié (…) Le partenariat entre la France et le Sénégal est un pacte exceptionnelle d’amitié mais c’est aussi un pacte basé sur l’analyse du monde, de ses défis et de ce que nous pouvons faire ensemble. C’est un partenariat qui repose sur la solidarité, sur la justice et sur l’amitié. »

JPEG - 131.7 ko
Audience à la Présidence
Avec Mankeur Ndiaye, homologue sénégalais
Seyllou

Partant pour Rufisque et Thiaroye, la délégation française a fait escale à la gare de Dakar « qui sera la gare terminus de ce TER qui nous conduira jusqu’à l’aéroport, et qui va permettre de changer fondamentalement les conditions de mobilité de cette partie du Sénégal », selon le ministre. Une présentation du projet du Train Express Régional, projet porté par des bureaux d’études français, des entreprises françaises avec le soutien de l’AFD et par la société d’Etat du Sénégal, l’Apix, lui a été proposée.

JPEG - 922.5 ko
Gare de Dakar- Projet TER

Voulant également profiter de sa visite au Sénégal pour mettre l’accent sur la coopération décentralisée que de très nombreuses communes françaises et sénégalaises ont nouées entre elles, le Ministre s’est rendu à Rufisque, ville avec laquelle il a longtemps collaboré en sa qualité de maire de Nantes. Il a reçu un magnifique accueil des populations, réunies pour l’occasion à l’Hôtel de Ville. Après une présentation du Plan de développement urbain de ville, la délégation a visité le futur centre d’état civil, rénové par la Mairie et dont la Mairie de Nantes a contribué à l’achat du matériel informatique et à la formation des agents de la municipalité, ainsi que la Fondation Sococim. Le ministre n’a pas manqué de mettre en exergue le dynamisme des femmes « qui sont aussi la force et la fierté du Sénégal, qui ne veulent pas laisser tomber, qui pensent que ce pays va réussir  ».

JPEG - 4.1 Mo
’Hôtel de Ville de Rufisque

A la veille du 11 novembre, le ministre a tenu à rendre hommage aux tirailleurs sénégalais qui ont combattu aux côtés de la France en se recueillant sur les tombes anonymes du cimetière, mémorial de Thiaroye et a également rappelé que « La France n’a traversé avec succès les épreuves passées que parce que des hommes venant de tous les territoires ont donné leur vie à sa cause et parce que cette cause les a unis jusqu’à l’ultime sacrifice comme ce musée le rappelle ». Le 30 novembre 2014, François Hollande, aux côtés du Président Macky Sall avaient inauguré ce mémorial. Le Président de la République française avait alors rappelé ‘’les erreurs d’appréciation et les fautes de jugement commises par les représentants de notre pays’’. Aujourd’hui, la France assume, en coopération avec les autorités sénégalaises, l’entretien de ce cimetière. Elle s’associe chaque fois que possible aux cérémonies commémoratives. Un musée, ouvert au public, lui est donc consacré.

JPEG - 275.3 ko
Hommage aux tirailleurs sénégalais - Thiaroye
Hommage aux tirailleurs sénégalais

Enfin, après une journée marathon, le ministre des Affaires étrangères français, a été accueilli par la communauté française à la Résidence de France, occasion pour lui de saluer l’AEFE et tous les français présents au Sénégal pour leur participation au rayonnement de la France à l’étranger. Une délégation de la communauté rurale de Ndiganiao, avec lequel le Ministre, en sa qualité de maire de la commune de St Herblain a longtemps collaboré, avait fait le déplacement pour l’occasion.

JPEG - 4.6 Mo
Résidence de France

Avant de repartir, Jean-Marc Ayrault a eu ces derniers mots : « Notre appui au développement du Sénégal doit rester important, il est nécessaire même si le Sénégal veut réussir à juste titre par ces propres forces. J’ai confiance, en tout cas, dans les capacités du Sénégal à réaliser ses ambitions.  »

Cérémonie d'hommage aux forces armées sénégalaises
Audience à la Présidence
Gare de Dakar- Projet TER
'Hôtel de Ville de Rufisque
Hommage aux tirailleurs sénégalais - Thiaroye
Hommage aux tirailleurs sénégalais - Thiaroye
Hommage aux tirailleurs sénégalais - Thiaroye
Hôtel de Ville de Rufisque
Gare de Dakar - Projet TER
Résidence de France
Hôtel de Ville de Rufisque

Dernière modification : 15/11/2016

Haut de page